BM 176-4 2018

Comment acheter ce numéro ?

L’ouvrage est disponible à partir de janvier 2019 auprès de la librairie PICARD & EPONA :
Pour le commander, complétez ceBON DE COMMANDE (cliquez ici pour le télécharger en PDF) et renvoyez-le, accompagné de votre règlement à :
Picard & Epona
18, rue Séguier
F-75006 Paris
T. 01.43.26.40.41
contact@librairie-picard.com

Retrouvez les publications de la S.F.A sur le site de la librairie Picard en cliquant ICI. Prix de vente en librairie : 20 €

Bulletin monumental 176-4 : Sommaire

Articles

- Willibald Sauerländer (1924-2018), par Neil Stratford

- Le don des clefs à Pierre du IVe au XIIIe siècle, par Yves Christe

- Projets inédits de Jules Hardouin-Mansart, de Robert de Cotte et de Lassurance, par Bertrand Jestaz

Mélanges

- à propos de Jean Bologne et les jardins d’Henri IV, observations de Geneviève Bresc-Bautier et réponse d’Alexander Rudigier

Actualité

Aisne. Coucy-le-Château. Découverte des cuisines du duc d’Orléans (vers 1403-1407) [Étienne Lallau]

Aisne. La Ferté-Milon. La porte nord-est du château du XIIIe siècle (Thierry Galmiche)

Aisne. La Ferté-Milon. Le projet de construction de Louis d’Orléans. Données archéologiques récentes (Thierry Galmiche)

Indre-et-Loire. Tours. Statue d’évêque de la chapelle Saint-Libert (Amal Azzi)

Marne. Reims. Renaissance de la maison des Musiciens (Patrick Demouy)

Sarthe. Le Mans. Découverte d’une maison romane (Nicolas Gautier)

Belgique. Bruxelles. Renouvellement de l’histoire matérielle de la ville grâce à l’étude historique et archéologique des caves et salles basses, du Moyen Âge à la période industrielle (Brussels Archaeological Survey - BAS) [François Blary, Paulo Charruadas, Philippe Sosnowska et Benjamin Van Nieuwenhove]

Chronique

Varia du XVe au XVIIe siècle. Notations musicales et support épigraphique (Isabelle Bretthauer). — Nouvelles approches des stalles de Saint-Martin-aux-Bois (Oise) [Florence Piat]. — Usage des caves, apport des archives : un cas d’école à Bruxelles au XVIe siècle (Dominique Hervier). — Architecture religieuse entre catholicisme et protestantisme (Catherine Chédeau)

Bibliographie

Histoire de l’art. Mireille-Bénédicte Bouvet, Protestantismes. Vocabulaire typologique (Françoise Hamon). — Sylvie Balcon-Berry, Brigitte Boissavit-Camus et Pascale Chevalier (dir.), La mémoire des pierres. Mélanges d’archéologie, d’art et d’histoire en l’honneur de Christian Sapin (Christian Gensbeitel). — Andreas Beyer, Philippe morel, Alessandro nova (dir.), Voir l’au-delà. L’expérience visionnaire et sa représentation dans l’art italien de la Renaissance (Christian Heck)

Sarcophages. Jacques Roger avec la collab. de Richard Delhoume et Jean-Pierre Floc’h, Les sarcophages du département de la Creuse. Une contribution à l’étude des pratiques funéraires au haut Moyen Âge (Annie Bardel)

Architecture religieuse médiévale. Henry Decaëns, (dir.), Le Mont-Saint-Michel (Éliane Vergnolle)

Architecture civile médiévale. Ézéchiel Jean-Courret, Sandrine Lavaud, Judicaël Petrowiste et Johan Picot (dir.), Le bazar de l’hôtel de ville. Les attributs matériels du gouvernement urbain dans le Midi médiéval (XIIe-XVe siècle) [Ambre Vilain]

Architecture fortifiée. Florence Close, Alain Dierkens, Alexis Wilkin (dir.), Les Carolingiens dans le bassin mosan autour des palais de Herstal et de Jupille (Jean Mesqui). — Thomas Biller et Bernhard Metz, Die Burgen des Elsass. Band I : bis 1200 (Jean Mesqui). — Julien Trap et Mylène Didiot (dir.), Défendre Metz à la fin du Moyen Âge. Étude de l’enceinte urbaine (Jean Mesqui). — Dominique Bidot-Germa, Cécile Devos, Christine Juliat (coord.), Atlas historique de Pau (Jean Mesqui). — Émilie d’Orgeix et Isabelle Warmoes, Atlas militaires manuscrits (XVIIe-XVIIIe siècle). Villes et territoires des ingénieurs du roi (Jean Mesqui). — Virginie Malherbe, Château de Châteauneuf-en-Auxois (Denis Hayot)

Architecture domestique médiévale. David Billoin (dir.), L’établissement de Pratz-les-Curtillet. Un domaine mérovingien dans les hautes terres jurassiennes (fin VIe-VIIe siècle) [Pierre Garrigou Grandchamp]. — Bernhard Flüge, Domus solaratae. Untersuchungen zu Steinhaus und Stadtentstehung um 1100 in Cluny. Baugeschichtliche Grundlagen zur Erkundung des Hochmittelalters mit Beitrag zur Planungsgeschichte in Europa (Pierre Garrigou Grandchamp). — Saint-Émilion. Une ville et son habitat médiéval (XIIe-XVe siècle) [Philippe Araguas]

Architecture des XVIe et XVIIe siècles. Magali Bélime-Droguet, Les décors peints du château d’Ancy-le-Franc (v. 1550-v. 1630) (Sonia Cavicchioli). — Frédérique Lemerle et Yves Pauwels (éd.), Philibert De l’Orme : un architecte dans l’histoire : arts, sciences, techniques (Sara Galletti). — Claude Mignot, François Mansart. Un architecte artiste au siècle de Louis XIII et de Louis XIV (Sara Galletti)

Architecture des XIXe et XXe siècles. Isabelle Renaud-Chamska (dir.), Paris et ses églises de la Belle Époque à nos jours (Françoise Hamon)

Matériaux de construction et de décor. Françoise Duperroy, Yves Desmet (dir.), Les couvertures médiévales : images et techniques (Emmanuel Litoux). — Christelle Inizan, avec la collab. de Jean-Jacques Guillot et Luis José Alderete, Plâtre, sols et couvrements intérieurs du XIIIe au XIXe siècle (Tiffanie Le Dantec). — Fabrice Giot, Stuc et stucateurs en Belgique. Première approche historique et stylistique (Christelle Inizan)

Peinture murale. Ilona Hans-Collas (dir.), D’une même main. Peintures murales du XVe siècle dans la principauté de Liège. Regards croisés sur la chapelle du château de Ponthoz et l’église de Bois (Christian Davy). — Sylvie Le Clech (dir.) avec la collaboration de Gilles Blieck et Fabienne Joubert, La Passion du Christ. Peintures murales de la fin du Moyen Âge à la cathédrale d’Orléans (Bertrand Cosnet)

Enluminure. Marie-Blanche Cousseau, étienne Colaud et l’enluminure parisienne sous le règne de François Ier (Tania Lévy)

Résumés analytiques

Le don des clefs à Pierre du IVe au XIIIe siècle, par Yves Christe

La donation des clefs à Pierre et du livre à Paul est abusivement confondue avec la Traditio legis. Avant que cette image ne s’impose autour des années 800, on en suit sa lente émergence, vers 360, sur un groupe de sarcophages romains où le Christ, toujours debout, tend à Pierre une ou deux clefs. Même si les clefs sont en passe de devenir l’attribut de Pierre dès le Ve siècle, leur donation par un Christ assis n’est attestée que plus tardivement, vers 650, dans la catacombe de Commodille à Rome. Pierre est cette fois à la gauche du Christ, Paul à droite tenant déjà dans ses mains un lot de rotuli, une mise en scène inversée par rapport à celle du sarcophage dit des « apôtres » à Sant’ Apollinare in Classe vers 450. Ici, en pendant de Paul recevant un livre, à gauche, Pierre, à droite, arbore déjà une clef dans ses mains. La double donation avec un Christ toujours assis est attestée pour la première fois à Saint-Jean-Baptiste de Mustaïr. Ce schéma sera par la suite maintes fois reproduit, surtout de la fin du Xe siècle aux années 1200, Pierre à la droite du Christ surtout au nord des Alpes ; à sa gauche en Lombardie. Une seule donation des clefs et du livre révèle une interférence certaine de la Traditio legis, image depuis longtemps obsolète, sur l’une des petites plaquettes d’ivoire du devant d’autel de la cathédrale de Magdeburg vers 980.

Projets inédits de Jules Hardouin-Mansart, de Robert de Cotte et de Lassurance, par Bertrand Jestaz

Cet article est consacré à huit dessins d’architecture inédits qui sont passés en vente à Paris en 2016 et disparus depuis : tous des élévations aquarellées de façades, sans aucun plan ni le moindre titre, ce qui rend leur interprétation très problématique. Deux semblent des projets pour un petit château ou un hôtel que son style permet d’attribuer à Jules Hardouin-Mansart. Deux autres projets pour un autre bâtiment sont de la main de Robert de Cotte. Un autre est ici identifié comme un projet de Lassurance, non exécuté, pour l’aile gauche de l’hôtel Desmarets à Paris. Trois autres enfin, projets pour deux maisons jumelles, sont du style de Robert de Cotte. Tous donc émanent de Mansart ou de ses plus proches collaborateurs et nous renseignent sur leurs styles respectifs.

English Summaries

The giving of the keys to Peter from fourth century to thirteenth century, by Yves Christe

The giving of the keys to Peter and the book to Paul is mistakenly confused with the Traditio legis. Before that image becomes current around 800, we see its slow emergence around 360 on a group of Roman sarcophagi where Christ, always standing, offers Peter one of the two keys. Even if the keys are beginning to be the attribute of Peter in the fifth century, their giving by a seated Christ is not known until around 650, in the catacomb of Commodille in Rome. This time Peter is to the left of Christ, Paul on the right holding in his hands a number of rotuli, a reversal of their disposition by comparison to the sarcophagus of the “apostles” in Sant’ Apollinare in Classe of around 450. Here, as a pendant to Paul receiving the book on the left, Peter on the right already holds the key in his hands. The double donation with Christ always seated is attested for the first time in Saint-Jean-Baptiste de Mustaïr. This arrangement will be repeated over and over, especially from the late tenth century through the twelfth, Peter standing to the right of Christ, especially north of the Alps, and on his left in Lombardy. A single donation of the keys and the book reveals a certain interference of the Traditio legis, an image then long obsolete, on one of the small ivory plaques on the altar frontal of the Cathedral of Magdeburg, dated to the aroung 980.

Previously unknown projects by Jules Hardouin-Mansart, Robert de Cotte and Lassurance, by Bertrand Jestaz

The article discusses eight previously unpublished architectural drawings that were up for sale in Paris in 2016 and have vanished since. All are water coloured elevations of facades, without any ground plan or title, which renders their interpretation problematic. Two of them seem to be projects for a small château or hotel and may be attributed by their style to Jules Hardouin-Mansart. Two other projects for another building are by the hand of Robert de Cotte. Yet another is identified here as an unrealized project by Lassurance for the left wing of the Hôtel Desmarets in Paris. Finally, three others in the style of Robert de Cotte are projects for two twin houses. All the drawings thus emanate from Mansart or his close collaborators and inform us about their respective styles.

Deutsche Zusammenfassung

Die Schlüsselübergabe an Petrus vom 4. Jahrundert bis zum 13. Jh., von Yves Christe

Die Übergabe der Schlüssel an Petrus und des Buches an Paulus wird oft fälschlich mit der „traditio legis“ verwechselt. Bevor sich diese Darstellung um 800 durchsetzt, wird ihr allmähliches Erscheinen um 360 an einer Gruppe von römischen Sarkophagen sichtbar, wo Christus, immer stehend, Petrus einen oder zwei Schlüssel reicht. Selbst wenn die Schlüssel seit dem 5. Jahrhundert zum festen Attribut Petri werden, ist ihre Übergabe durch einen sitzenden Christus erst später belegt, und zwar um 650 in der Commodilla-Katakombe in Rom. Dort stehlt Petrus links von Christus und rechts von ihm hält Paulus schon eine Anzahl von Schriftrollen in Händen – eine umgekehrte Inszenierung im Vergleich zu jener, die auf dem Zwölf-Apostel-Sarkophag in Sant’ Apollinare in Classe, um 450 zu sehen ist. Hier, als Pendant zu Paulus der links ein Buch empfängt, hält Petrus, rechts, schon einen Schlüssel in Händen. Die doppelte Übergabe mit einem immer noch sitzenden Christus ist zum ersten Mal in St. Johann in Müstair attestiert. Dieses Schema wurde dann oftmals übernommen, insbesondere vom Ende des 10. Jahrhunderts bis in die Jahre um 1200 ; Petrus zur Rechten Christi, vor allem nördlich der Alpen, zu seiner Linken in der Lombardei. Eine einzige Übergabe von Schlüssel und Buch legt eine gewisse Interferenz zur „traditio legis“ dar, deren Darstellung längst überholt war : sie befindet sich auf einer der kleinen Elfenbeinplaketten am Altar des Magdeburger Doms, um 980.

Unveröffentlichte Projektzeichnungen von Jules Hardouin-Mansart, Robert de Cotte und Lassurance, von Bernard Jestaz

Der vorliegende Artikel behandelt acht unveröffentlichte Architekturzeichnungen, die 2016 in Paris zum Verkauf angeboten wurden und seitdem verschwunden sind. Alle sind aquarellierte Fassadenrisse, ohne Grundriss noch Titel, was ihre Interpretation äußerst problematisch macht. Zwei scheinen Bauprojekte für ein kleines Schloss oder ein Stadtpalais zu sein und können stilistisch Jules Hardouin-Mansart zugeordnet werden. Zwei weitere, für ein anderes Gebäude stammen aus der Feder von Robert de Cotte. Eines wird hier als ein nicht ausgeführtes Projekt von Lassurance identifiziert, das für einen Flügel des Pariser Hotel Desmarets bestimmt war. Schließlich verraten drei andere Projekte für zwei Zwillinghäuser den Stil von Robert de Cotte. Alle stammen also von Mansart und seinen engsten Mitarbeitern und geben uns Auskunft über ihren jeweiligen Stil.

haut de page